Skip to content

Etmol et le plateau de Pessah

27 March 2010no comments Judaism

Ce mail s’addresse aux tunisiens (ed. et aux algeriens) emerites mais aussi a tous les juifs confondus compte tenu de l’universalite reconnue des minhags tunisiens aussi bien en France avec les tunes qu’aux USA avec les TOONS. Ca vous permettra d’animer votre seder du pessah…

J’etais Shabbat agadol dernier a un cours sur la Hagada ou j’ai enfin appris l’origine du “ETMOL AINOU AVADIM” tant cheri par les Tunisiens.

Dans le ALAHMA ANIA (pain de misere), nous disons ACHATA ACA, ACHANA ABA DEARA DEISRAEL (aujourd’hui ici, l’annee prochaine en Israel), ACHATA OVDE, ACHANA ABA BENE HORIN (cette annee esclaves, l’annee prochaine libres).

Alors que dans le ETMOL, nous disons “ETMOL AINOU AVADIM AYOM BENE HORIN”
(Hier nous etions esclaves aujourd’hui libres)

Les deux phrases semblent contradictoires. Dans le premier cas nous serons libres l’annee prochaine, dans le second cas le ETMOL, nous sommes libres des aujourd’hui.

La raison en est simple: C’est un melange de 2 Agadoth. Le ALAHMA ANIA a ete ecrit a BABEL en galout (exil) et le ETMOL a ete ecrit a l’epoque du premier ou second temple ou nous etions libres (meme si le second temple est deja une degradation par rapport au premier)

Aussi chez les tunisiens nous gardons la memoire de l’epoque ou le temple existait.

Au dela, aujourd’hui certains rabbins sionistes en Israel changent le ALAHMA ANIA en disant aujoud’hui ici, l’annee prochaine (en Israel avec le temple)

Un autre element sur le ETMOL, Pourquoi le plateau au moment du ETMOL, tourne-t-il au dessus de nos tetes?

Il semble que ce fasse reference a une procedure de conversion d’un esclave goy. La procedure finale de conversion consistait a se tremper au mikve et quand l’esclave sortait du Mikve, il etait libre et juif. Cependant si son maitre placait un plateau au dessus de sa tete, il demeurait serviteur meme s’il etait juif.

Pour le ETMOL c’est similaire. Nous quittons l’esclavage d’Egypte mais nous ne voulons pas etre libre de tout. Nous voulons servir ACHEM. Aussi, se placer sous le plateau marque notre desir de se soumettre au service d’ACHEM apres notre libreation de l’esclavage d’Egypte.

D’ailleurs, il est ecrit que la reelle liberte de l’homme ne s’acquiere que dans le service d’achem.

Derriere les min’hagim se cachent parfois des tresors….

Si vous connaissez d’autres choses sur le sujet, je suis preneur.

Sincerement

PS: j’ai un copain tune qui place toujours une photo de sa mere sur le plateau du seder a la place du maror (laitue ou herbes ameres), c’est en souvenir de “la mere tune” de notre esclavage en Egypte.

Pessah kasher veSameah

Guy Sadoun

Spread The Love, Share Our Article

  • Delicious
  • Digg
  • Newsvine
  • RSS
  • StumbleUpon
  • Technorati
  • Twitter

Related Posts

There are no related posts on this entry.

Comments

There are no comments on this entry.

Trackbacks

There are no trackbacks on this entry.